6. Sur un drap brodé de carreaux rouges et blancs

par myel

Le pique-nique est un rêve, un vrai, poursuivi en pointillés du semi-conscient. Il s’est déroulé dans un parc au bord d’un pont, et en même temps dans un joli appartement duplex, avec ses fins multiples mais toutes sensuelles, ses personnages plus ou moins consistants, son goût de bulles volages et de sucreries pâtissées, sur un fond de guitare classique dérangée dans le coffre. Le pique-nique est une expérience involontaire qu’il vaut mieux censurer.